Archive for juillet, 2015

Tentations tentaculaires

Commençons simple, ouvrons le dictionnaire.

Tentaculaire : se dit de ce qui tend à se développer dans toutes les directions.

De là, laisse courir ton imagination: des villes tentaculaires aux courants insulaires, des rayons brûlants éphémères aux poulpes dans la braisière. Imagine l’infini des possibles, scintillant au bout des bras de ces pieuvres fantasmagoriques !
La tendreté des chairs de l’animal est LA quête estivale. Sa danse t’attire et te tente. Ondulant en transparence, affleurant la surface des mers pour te séduire. Il bifurque en souplesse sans prévenir, ses longs bras semblant chercher à tout atteindre à la fois. Majestueux, dangereux, délicieux.

T’imagines-tu posséder huit bras, humain? Pouvoir toucher plus, sentir plus, tenir plus, serrer plus, affleurer plus, caresser plus, donner plus …!

Voilà les rêves aquatiques, extatiques, les idées tendres et tendancieuses.
Sur la plage s’étendre silencieuse. Attendre le retour des pêcheurs les bras chargés de trésors, leurs casiers des promesses d’or.

***poulpo

Carpaccio de poulpe, groseilles, pain grillé et basilic pourpre

Le poulpe:

L’idée : cuire un poulpe frais, le refroidir puis le trancher le plus finement possible.
Conseil: congeler le poulpe après l’avoir nettoyé. Laisser décongeler une nuit au frais, puis cuire comme suit: colorer à l’huile d’olive dans une sauteuse à feu vif, ajouter ail, oignon, sel, piment, persil haché, déglacer au vin blanc puis couvrir à hauteur d’un bouillon de légumes ou fumet de poisson. Laisser mijoter 45 minutes environ, jusqu’à ce que la chair soit tendre. Refroidir dans le bouillon.
Pour du poulpe frais extraordinaire, pêché au pot dans les règles de l’art, je n’ai qu’un mot à la bouche: POISCAILLE. Je te laisse découvrir leur merveilleux concept ici: Poiscaille, le casier de la mer. Ils sont beaux, jeunes, talentueux et passionnés, tu vas kiffer.
Une fois le poulpe tranché, arroser d’un mix huile d’olive/jus de citron bio/sel fin. Laisser mariner au frais.

Le pain grillé:

-1/2 miche de pain de campagne 
-50g de beurre demi-sel
-1 citron non traité

Enlever la croûte du pain, couper la mie en gros dés. Mixer dans une robot pour obtenir une poudre régulière. Faire fondre le beurre dans une sauteuse, colorer « noisette », ajouter la poudre de pain, faire colorer sans cesser de remuer. Quand le pain est doré de manière homogène, retirer du feu sur du papier absorbant. Ajouter un zeste de citron et laisser refroidir à l’air libre.

Le reste:
-1 barquette de groseille
-quelques feuilles de basilic pourpre
-1 oignon nouveau avec ses fanes

Servir le poulpe bien frais, arroser à nouveau d’huile d’olive citronnée, ajouter les groseilles, les oignons nouveaux et le basilic émincé, les groseilles et enfin la poudre de pain grillé.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...